L'héritage

À SAINT-MÊME-LES-CARRIÈRES

En  1731, le seigneur de la ville de Saint-Même-les-Carrières participa avec les habitants aux frais de réhabilitation de la clef de voûte de l'église Sainte-Maxime, il y fera apposer ses armes. C'est ainsi que le tailleur de pierre réalisa deux écussons, le tout sommé d'une couronne à fleuron. Resté identique depuis trois siècles, ce double écusson fait désormais parti de l'identité de la marque.

L'héritage de Croizet s'est poursuit au fil des années et jusqu'à aujourd'hui.

Notre histoire

Tout commence en 1805.

Au début, il y avait un rêve.
Simon Croizet, qui appartenait à une famille de propriétaires de vignes établie en Grande Champagne depuis le XVIe siècle, souhaitait créer sa propre Maison de Cognac pour concurrencer la vingtaine d'autres maisons qui venaient d'être créées.

Fin connaisseur et travailleur, cet ancien sommelier du Haut Commandement de Napoléon Ier a fondé l'entreprise qui porte encore aujourd'hui son nom.

Notre histoire

Tout commence en 1805.

Au début, il y avait un rêve.
Simon Croizet, qui appartenait à une famille de propriétaires de vignes établie en Grande Champagne depuis le XVIe siècle, souhaitait créer sa propre Maison de Cognac pour concurrencer la vingtaine d'autres maisons qui venaient d'être créées.

Fin connaisseur et travailleur, cet ancien sommelier du Haut Commandement de Napoléon Ier a fondé l'entreprise qui porte encore aujourd'hui son nom.

1871

UNE MARQUE INTERNATIONALE

En 1871, le petit-fils du fondateur, Benjamin Léon Croizet, dépose la marque et entreprend de développer l'entreprise.

Personnage cultivé et influent, il a réussi à expédier ses cognacs dans le monde entier.

Il travaille sans relâche à la création de cognacs de la plus haute qualité et participe à la création de l'Appellation en 1909. Il remporte également de nombreux prix pour ses cognacs, notamment aux Expositions Universelles de 1878 et 1900.

Trois clés de réussite :

"Être sincère.

Croire en vos idées.

Avoir un excellent Cognac."

—Benjamin Léon Croizet,
30 avril 1880

1883

LES HONNEURS

À la fin du XIX siècle, la grande majorité du vignoble cognaçais fut ravagé par le phylloxéra.

B. Leon Croizet ne voulant pas perdre son vignoble, il décida d’importer les porte-greffes des USA qui sont résistantes à ces insectes.

De plus, ce dernier construisis des murs de pierre autour de ces parcelles de vignes afin de les protéger d’avantage.

Grace à la réussite de cette technique et en reconnaissance de son travail, B. Léon Croizet reçoit en 1883 la Légion d'Honneur du Président.

légion d'honneur décernée
à b. Léon Croizet en 1883

XXe siècle

LE DÉVELOPPEMENT DE LA MAISON FAMILIALE

Les générations successives ont maintenu la qualité irréprochable des cognacs Croizet et développé la marque dans le monde entier.

Pendant le mariage de Léonie Croizet en 1892, une collection de cognacs d'une valeur inestimable entre dans le patrimoine de l'entreprise.

En raison de cette position enviable, Cognac Croizet faisait partie d'un groupe sélect de seulement 3 Maisons de Cognac autorisées à continuer à vendre des cognacs Vintage en 1963.

Croizet distribuÉ par Seagrams a New York en 1939

Croizet distribuÉ par Seagrams a New York en 1939

XXe siècle

LE DÉVELOPPEMENT DE LA MAISON FAMILIALE

Les générations successives ont maintenu la qualité irréprochable des cognacs Croizet et développé la marque dans le monde entier.

Pendant le mariage de Léonie Croizet en 1892, une collection de cognacs d'une valeur inestimable entre dans le patrimoine de l'entreprise.

En raison de cette position enviable, Cognac Croizet faisait partie d'un groupe sélect de seulement 3 Maisons de Cognac autorisées à continuer à vendre des cognacs Vintage en 1963.

"Pour vivre le rêve...

Pour toujours."

Apprécié par l'élite mondiale tout au long de ses plus de 215 ans d'histoire, y compris les empereurs russes, les passagers dès le fatidique voyage inaugural du Titanic en 1912, Winston Churchill, le général Charles de Gaulle et le général Dwight D. Eisenhower.

Au Croizet Paradis, se trouvent des cognacs spéciaux qui n'ont pas changés depuis plus d'un siècle (le cognac ne change pas une fois mis en bouteille). Ils sont réservés pour des assemblages de luxe, notamment pour la bouteille 1883 Légion d'Honneur et 1889 Exposition Universelle.

Vous pouvez donc goûter aux mêmes VSOP et XO que les personnes qui les ont testés il y a plus de 100 ans.

Aujourd'hui

LA RENAISSANCE

Cognac Croizet, toujours basé à Saint-Même-les-Carrières, est aujourd'hui tourné vers l'avenir et s'apprête à écrire un nouveau chapitre de sa longue et illustre histoire, dans  l'espoir de perpétuer et vivre le rêve de ses fondateurs. Dynamisme et innovation s'allient aujourd'hui aux valeurs qui ont toujours caractérisé le parcours de cette marque historique. 

L'esprit d'excellence et de qualité des fondateurs continue de faire avancer l'entreprise.